Aller plus loin avec un scanner


Scanner des diapositives et négatifs

Il existe dans le commerce des accessoires à placer sur un scanner afin de scanner des diapositives, transparents et négatifs. Il s'agit d'un dos lumineux. Le principe est de renvoyer de la lumière au travers de l'objet. Mais ces dos sont souvent coûteux.

Il existe un système qui donne un résultat à peu près comparable : une sorte de coude avec deux miroirs, à placer sur le scanner.

Vue en coupe :


Vue en plan :

On trouve ce type d'accessoire sur internet, mais rien ne vous empêche d'en fabriquer un, au moins pour voir si le principe est intéressant pour vos besoins.



Faire des images en relief

Le principe est simple. Pour faire des images en relief à partir d'un objet, on prend deux clichés séparés d'un léger déplacement horizontal (voir « faire des anaglyphes »).

S'il n'est pas possible d'effectuer ce déplacement (par exemple en macro-photo), il est possible de faire tourner l'objet sur lui même. C'est à partir de ce principe, que l'on peut faire du relief avec un scanner. On scanne l'objet une première fois, puis on le fait tourner légèrement sur un axe horizontal (parallèle à la surface du scanner). Il est parfois nécessaire de mettre des cales pour le tenir dans la bonne position. On le scanne à nouveau. Pour assembler les deux images, reportez-vous à la rubrique « faire des anaglyphes ».



Scanner des objets

Ce qui est intéressant avec un scanner, c'est de pouvoir scanner autre chose que des documents. Vous pouvez ainsi vous passer d'un appareil photo numérique lorsqu'il s'agit de « photographier » de petits objets (pas trop lourd). Faites attention à ne pas rayer la vitre, en posant un objet aux bords saillants sur une feuille pour rétroprojecteur (par exemple). Cliquez sur l'image ci-dessous pour agrandir.

Dans ce cas, j'ai placé une feuille blanche derrière pour éviter que les objets ne soient sur un fond noir. Il est également possible de placer une lampe au dessus, même s'il y a déjà la feuille (qui diffusera la lumière).



Usages « aberrants »

Si vous scannez une image ou un objet et que vous faites bouger le sujet, vous êtes obligé de recommencer à scanner à cause des effets « étirés » sur l'image. Mais pourquoi ne pas utiliser ce type d'effets pour obtenir un traitement particulier ?




Scanner des liquides

Si vous scannez une image ou un objet et que vous faites bouger le sujet, vous êtes obligé de recommencer à scanner à cause des effets « étirés » sur l'image. Mais pourquoi ne pas utiliser ce type d'effets pour obtenir un traitement particulier ?

Dans un bac ou directement sur la vitre (préférez un Rhodoïd / transparent en protection), voici une tache d'encre rouge et une tache d'encre bleue, se rencontrant dans une tache de lait ...


Il est possible de scanner aussi des sables de couleur, de la terre (avec une feuille blanche au dessus pour un meilleur contraste), etc. ...




Retourner en haut de la page

Dernière mise à jour 2004

Rechercher :


Voir le glossaire pour les termes employés


A propos de ce site et de l'auteur


Accueil du site


me contacter



archilinux.org - architecture, linux et infographie

découvrir, utiliser le système gnu/linux et les logiciels libres, par la pratique










ARCHITECTURE


LINUX


TECHNIQUES


MATERIEL


DIVERS