Scanner sous Linux

Sachez que l'USB est accessible sous forme d'un port SCSI émulé (c'est à dire que l'on fait croire à la machine qu'il s'agit d'un port SCSI, car elle sait le gérer). Donc, que vous ayez un scanner USB, ou SCSI, ce didacticiel est fait pour vous !


Scanimage, passe partout ...

Xscannimage est relativement « pauvre », mais offre l'avantage d'être rapide.


Ouvrez Xscannimage à partir du menu, ou en tapant ALT+F2 et en entrant « Xscannimage » dans la fenêtre qui s'ouvre.

Un premier cadre s'ouvre. C'est là que vous réglerez les différents paramètres de la scannérisation.


En cliquant en bas à droite sur Preview Window, vous ouvrez le cadre de prévisualisation (aperçu).


L'image dans la fenêtre de prévisualisation n'apparaît qu'après avoir fait un aperçu.


Pour scanner, cliquez sur Acquire Preview, en bas à gauche de la fenêtre de prévisualisation pour avoir un aperçu. Avec la souris, déterminez la zone à scanner.

Les réglages se font en haut du premier cadre (nom du fichier, résolution et mode).


En rouge, ci-dessous se trouve la taille de l'image après numérisation et surtout la taille du fichier qui sera créé et dont dépend la taille de la zone scannée, la résolution, et du mode (couleur, niveau de gris, trait).

Une fois les réglages fait, cliquez sur Scan. Une barre de défilement montre l'avancement de la scannérisation. Une fois qu'elle disparaît, le fichier de l'image est créé. Vous pouvez aller le visualiser avec Konqueror (explorateur de fichiers de KDE) ou Gimp.


Sur une distribution ancienne (avant 2001 ) ou une machine peu puissante, si les applications ci-dessus ne fonctionnent pas correctement, essayez scanimage en mode console.



Ouvrir une fenêtre de console (shell ou xterm). Taper su (pour entrer en mode « super utilisateur », qui correspond à être sous ROOT, sans sortir de votre connexion de simple utilisateur). Puis tapez le mot de passe de ROOT.

Là, recherchez votre scanner avec find-scanner. Vérifiez sa présence avec scanimage -L , qui vous donne le nom de votre scanner. Ce nom vous permet d'obtenir ensuite les commandes possibles pour scanner, en tapant ceci (valable ici pour mon scanner, un snapscan 600) :

scanimage --help -d snapscan:/dev/sg0

/dev/sg0 est le port de connexion, donné par scanimage -L (chez moi, une carte Adaptec 1460 PCMCIA)



Un exemple de commande (toujours à taper dans la même fenêtre de console):

scanimage --contrast 50 --resolution 200 > image1.pnm

ce qui donne une image contrastée de 50% en plus, avec une résolution de 200dpi et nommée image1.pnm . Le format pnm est reconnu par Gimp ; vous n'aurez donc aucun mal à l'utiliser. Quant à la taille de la surface scannée, elle est maximum (attention donc à la taille du fichier).




Retourner en haut de la page

Dernière mise à jour 2004

Rechercher :


Voir le glossaire pour les termes employés


A propos de ce site et de l'auteur


Accueil du site


me contacter



archilinux.org - architecture, linux et infographie

découvrir, utiliser le système gnu/linux et les logiciels libres, par la pratique










ARCHITECTURE


LINUX


TECHNIQUES


MATERIEL


DIVERS