Systèmes d'impressions

J'ai eu une Lexmark il y a plusieurs années avec de vrais pilotes Linux (vers 1999 / 2000). Ce constructeur était le seul à le faire à ce moment là. J'ai eu aussi une Epson Stylus et franchement ce n'était pas terrible.

Depuis quelques années, les constructeurs se mettent peu à peu à fournir des pilotes pour le système GNU/Linux..

Il n'y a encore pas si longtemps, je connaissais encore des difficultés dans mes impressions : pas de pilotes ou alors très génériques.

En 2013, après des recherches et des test, j'en suis venu à choisir des multifonctions Epson. Cela fait deux ans et j'en suis pleinement satisfait, même si les pilotes ne sont pas aussi poussés que ceux pour Windows.

Je ne ferai pas ici l'étalage des fonctionnalités de chacune. De temps à autres je donnerai des astuces et commentaires en lien avec la section scanner.



Epson WF7525

Il s'agit d'une imprimante A3 multifonction et recto/verso. J'imprime des dossiers et principalement des plans. Là c'est un défaut, les cartouches sont de petites tailles donc mieux vaut ne pas imprimer de gros dossier avec sans cartouches de réserves. De plus les grands aplats de couleur ou les photos trop denses laissent des traces. Dans ce cas, je fais des poses entre chaque pages. Et je m'arrange désormais pour faire des dossiers A4 (les clients préfèrent aussi, c'est plus facile à reproduire).

Il y a deux bacs par défaut ce qui me permet de faire des impressions A4 et A3 sans changer le contenu du bac.

L'imprimante est doté d'un lecteur de carte mais j'utilise surtout le branchement USB pour y insérer une clef pour certains scannes.




Les cartouches sont plus petites que la WP4525. Il existe des KIT pour augmenter la capacité avec des réservoirs extérieurs (non testé, attention aux fuites)



Epson WP4525

Cette imprimante A4 multifonction et recto/verso permet les grands débits avec plusieurs milliers de pages par mois. C'est comme une laser avec la qualité du jet d'encre. Elle imprime sur papier épais via le chargeur arrière. Il est possible d'ajouter plusieurs bacs en dessous. Son débit est plus intéressant que celui de la A3 mais dans l'ensemble ces deux modèles sont assez complémentaires.




Cartouches à grosse capacité.




Je les ai toutes deux mises en réseau pour que chacun puisse s'en servir (postes Windows et Linux). La détection et la configuration ont été automatique et sans soucis. Parfois je les utilisent en USB avec la même facilité.

Autre particularité qui je suppose concerne la plus part des imprimantes de la marque : les encres résistent à l'eau. Fini le dossier qui coule sous la pluie lors d'un chantier...

Les scanners A4 et A3 sont de bonne qualité et avec un bon débit lorsqu'un document à scanner ou à copier est dans le bac. Seul bémol, l'imprimante A3 ne fait du recto/verso qu'en A4. Là il est clair que c'est la stratégie du constructeur parce que techniquement c'est faisable (pièce volontairement trop courte). Je suppose qu'ils préfèrent qu'on passe au laser passé un certain format ...

On peut également les utiliser comme FAX mais je ne l'ai pas testé faute d'utilité.


Si je devais n'en choisir qu'une, la A4 paraît plus intéressante (nombre de pages par cartouches, vitesse, qualité d'impression). Mais en architecture, le A3 est un vrai plus.



Retourner en haut de la page

Dernière mise à jour 2015


archilinux.org - architecture, linux et infographie

découvrir, utiliser le système gnu/linux et les logiciels libres, par la pratique










ARCHITECTURE


LINUX


TECHNIQUES


MATERIEL


DIVERS


Rechercher :


Voir le glossaire pour les termes employés


A propos de ce site et de l'auteur


Accueil du site


me contacter


Faire un don via Paypal  :

dons@archilinux.org