Rechercher :


Voir le glossaire pour les termes employés


A propos de ce site et de l'auteur


Accueil du site


me contacter



La Console - les commandes en « mode » texte

Comme Windows, Linux est basé sur un mode non graphique (appelé shell ou console) et un mode graphique (X11) sur lequel viennent se greffer plusieurs interfaces graphiques (Gnome, KDE, xfce, ...). Même si l'usage de ces derniers est plus répandu, le mode console de par sa simplicité est encore assez indispensable. Les commandes y sont exécutées rapidement et la plus part des logiciels que l'on utilise, sont en fait les interfaces graphiques (front end) de logiciels en mode texte (K3B = cdrdao ; .etc.)


Enfin, on utilise plus facilement la console pour installer un logiciel.

Pensez à regarder le glossaire, pour les mots non expliqués dans cette page.



Lorsque l'on ouvre une fenêtre de console, ou que l'on est en mode console depuis le démarrage (ou au clavier presser simmultanément Alt + Ctrl + T ), on peut voir tout de suite des indications importantes. Par exemple : knoppix@ordi01 ~ $

knoppix = le nom de l'utilisateur ; @ = sur ; ordi01 = le nom de la machine ; $ = on est logué (connecté) en tant qu'utilisateur simple



Il est possible à ce moment de se connecter en tant que Super Utilisateur, pour avoir des droits d'administrateur (servent par exemple pour l'installation de logiciels). Dans la même fenêtre de console tapez la commande su :

knoppix@ordi01~$ su

Password: là vous entrez le mot de passe root et (Entrée). Les indications de connexion changent :

ordi01 knoppix #

knoppix = le nom de l'utilisateur ; ordi01 = le nom de la machine ; # = vous êtes connecté en tant que super utilisateur (administrateur)


Le mot de passe root est celui que vous avez créé lors de l'installation de votre distribution gnu/linux.


L'une des bases à savoir du système GNU/Linux et que : tout est fichier. Ainsi lorsque je vous dis par exemple que vous pouvez modifier les droit d'accès d'un fichier, c'est également valable pour un répertoire ou une partition.


Les indications de connexion peuvent varier d'une distribution à l'autre mais globalement il faut retenir que la différence se fait avec le $ et le # . C'est grâce à ces deux symboles que vous saurez si vous êtes utilisateur simple ou super utilisateur.

Enfin, l'utilisateur simple ne pas faire certaines commandes qui requièrent des droits administrateur (installation de logiciels, certains types de connexion, ...)



Les commandes de base

Cette liste n'est pas exhaustive, j'y ajouterai d'autres commandes plus tard. Certaines commandes sont expliquées ailleurs sur ce site, d'où la présence de liens. Pour connaître les fonctions et options possibles d'une commande, tapez son nom suivi de - - help (2x le signe moins sans espace).

Par exemple : ls -- help

Le résultat peut être affiché en français si votre distribution est réellement francisée, sinon par défaut ce sera en anglais.



Commande

Description



ls

ls vous donne le contenu d'un répertoire (fichiers et sous répertoires).

ls -l /user/truc liste les détails des fichiers (ici dans /truc)

Donne par colonne : les droits (écriture, exécution, ...) ; le nombre de fichiers (plusieurs si c'est un répertoire qui est listé) ; nom du propriétaire ; nom de son groupe (users, root, ...) ; taille ; date ; nom du fichier ...


Cette commande est à la base de nombreuses possibilités de listes. En bas de page voir la section Hardware.


df

Donne la place occupée, disponible, la capacité (occupée en %) pour chaque partition montée sur le système.



whereis

Permet la recherche rapide sur l'ensemble du système, d'un fichier, quel qu'il soit. On se retrouve ainsi, avec tous les résultat possibles.

Exemple : whereis kwrite (Entrée)

kwrite: /usr/bin/kwrite /usr/lib/kwrite.la /usr/lib/kwrite.so



find

Recherche avancée faire un find --help pour plus de détails



grep

Cherche une expression dans un fichier. Assez souvent le terme grep est précédé du signe « | ». Le signe grep s'obtient en pressant simultanément les touches Alt-Gr et 6.


Exemple : | grep


Utilisé seul, il s'agit souvent d'un séparateur.




Le signe grep ne doit pas être confondu avec le L minuscule ou le i majuscule qui peuvent être semblables dans un didacticiel selon la police de texte utilisée.

Par contre, il y a une vraie différence dans une console. Ce texte est en Arial. Dans cette phrase sont inscrits dans l'ordre grep, i et L séparés par un espace : | I l



cd

change de répertoire (Change Directory)

Exemple : cd truc ou cd /usr/local si local est un répertoire.

Pour revenir au répertoire précédent tapez cd ..

Pour revenir à la racine / tapez cd /



mkdir

Créer un nouveau répertoire (Make Directory) mkdir essais



rmdir

Supprimer un répertoire (Remove Directory) rmdir essais



clear

Efface le texte affiché sur la console



pwd

Donne l'arborescence (ex: /home/knoppix), mais dans les distributions récentes, elle est déjà visible derrière le nom de l'utilisateur, lorsque l'on est logué en root ou super utilisateur.



kill pid

Arrêter un processus en cours, avec pid = n° du processus. Exemple : kill 1265 pour arrêter le processus 1265. A utiliser avec top (voir plus bas).



ps

Connaître le numéro des processus



diff

Comparer deux fichiers avec diff fichier1 fichier2



cat

Permet principalement de créer un fichier archive à partir d'un ensemble de fichiers et répertoires : voir aussi comment sauver une partition.




Permet aussi de diriger un fichier (ascii ou txt) vers l'imprimante :

cat nom.txt > /dev/Lp1 (/dev/Lp1 ou le nom de votre imprimante)






Faire une image ISO à partir d'un CD/DVD : cat /dev/cdrom > /home/user/nom.iso




Permet aussi de voir le contenu d'un fichier : cat nom.txt



dd

Copie un fichier en le convertissant et le formatant selon les options choisies


Faire une image ISO comme avec cat : dd if=/dev/cdrom of=nom.iso





more

Visualiser le contenu d'un fichier, ex : more /user/fichier

(Entrée) fait apparaître une ligne supplémentaire

(Espace) fait apparaître une vingtaine de lignes supplémentaires

(b) pour remonter dans le texte

(q) pour quitter more



cp

Copier un fichier : cp nom1 nom2 (dans le même répertoire)

Copier dans un autre répertoire : cp nom1 /home/nom1


mv

renommer un fichier : mv nom1 nom2 (dans le même répertoire)

déplacer un fichier : mv nom1 /user/local/nom1


rm

Détruire un fichier ou un répertoire (touches r + m) : rm nom_du_fichier


Détruire un répertoire et son contenu : rm -r nom_du_répertoire


Le nom du répertoire ou du fichier peut contenir aussi le chemin d'accès. Par exemple supprimer le répertoire /travaux et son contenu :


rm -r /home/nom_utilisateur/images/travaux/



ln

Lien symbolique



top

Très utile - permet de connaître les principaux processus en cours et la places qu'ils occupent en mémoire (rafraîchissement en temps réel). De nombreuses fonctions permettent de gérer les processus, dont Kill - presser k - (voir plus haut).



htop

Il est plus évolué que top mais il n'est pas présent par défaut et nécessite une installation. L'affichage est plus clair : cpu avec barre de progression de l'occupation, usage de la couleur, fonctions avancées.

apt install htop




Retourner en haut de la page





Ajouter un utilisateur - droits d'accès



useradd

Ajouter un utilisateur : useradd julien



passwd

Ajouter/changer le mot de passe d'un utilisateur : passwd julien



chgrp

Changement de propriétaire de groupe pour un ensemble de fichiers





chmod

Changement des droits d'accès fichier, répertoire, partition, ...


Rendre un script exécutable pour tout utilisateur : chmod +x nom_du_script


Rendre un fichier utilisable pour tout utilisateur (dangereux, risque d'intrusion) :

chmod 777 nom_fichier ou chmod 777 nom_dossier





chown

Changement du propriétaire d'un fichier, répertoire, partition, ... (je le trouve plus sécurisant que chmod) :

chown user:group nom du fichier

ou

chown user nom du fichier


user = nom de l'utilisateur et group = nom du groupe dans lequel se trouve l'utilisateur





chroot

Changement du répertoire racine pour une commande





Disquette et Disque dur


fd

Formater une disquette : fd format /dev/fd0/h1440


Il paraît que ça existe encore !P





mount

Monter un périphérique ou de partition (parfois il faut être en root) :

Cdrom : mount -t iso9660 -r /dev/cdrom /cdrom

-t pour préciser le format (iso9660) et -r pour lecture seule

Disque : mount /dev/hda1 /mnt/hda1



umount

Démonter un périphérique ou de partition : umount /media/cdrom


Retourner en haut de la page





Harware / composants ordinateur / périphériques




Processeur




Connaître le type du processeur : uname -p


Informations détaillées : cat /proc/cpuinfo


Charge moyenne du processeur (et des cœurs) : cat /proc/loadavg




Mémoires




Informations détaillées sur la mémoire utilisée (RAM, SWAP, …) : cat /proc/meminfo


Afficher l'état : free -m




Informations matérielle




Ressources (très complet, à réserver au « experts ») : sudo dmidecode


Lister les périphériques USB : lsusb


Résolutions disponibles et utilisées du ou des écrans connectés : xrandr -q




BIOS




Informations sur le bios : sudo biosdecode







lspci

Liste de manière succincte les différents éléments de votre ordinateur. Cela sert notamment à chercher ensuite le pilote correspondant. Lancer directement : lspci




Si la liste est trop longue il est possible de demander un élément spécifique :

lspci | grep VGA




Le signe « | » ci-dessus est obtenu en pressant simultanément AltGr et 6. Ce signe se nomme grep.




Pour obtenir une liste plus détaillée : lspci -v


Pour plus d'informations : lspci -h







lshw

Donne une liste très complète et détaillée des différents éléments de l'ordinateur. Il est préférable de le lancer en mode super-utilisateur pour d'avantage de prise en compte du matériel (mot de passe root nécessaire) : sudo lshw




Il est possible de créer un fichier html pour conserver ces informations (le nom n'a pas d'importance, matos.html est un exemple) :


sudo lshw -html > matos.html




Pour plus d'informations : lshw -h





Internet / réseau / e-mail



mail

Envoyer un email - exemple :

knoppix@ordi01:~$ mail mmd21@free.fr

Subject: cours linux, (terminer le sujet par une virgule et Entrée)

Le corps du texte et Entrée à la fin de chaque ligne ....

corps du texte ...

pensez à y mettre votre adresse email, car le destinataire pourrait avoir du mal à vous répondre !

. un point pour la dernière ligne et fermer le message

Cc: (si vous vouliez entrer une adresse en copie, sinon Entrée)

knoppix@ordi01x:~$ l'email est partit




wget

Sert à télécharger facilement des fichiers :

wget http://adresse_du_site/nom_du_fichier

wget ftp://adresse_du_site/nom_du_fichier

Si la connexion est interrompue :

wget -c http://adresse_du_site/nom_du_fichier






Télécharger un site (aspirer) et sites associés

wget -rkpE http://adresse_du_site






Télécharger un site unique

wget -rkpE -np http://adresse_du_site




Retourner en haut de la page


dernière mise à jour août 2015


archilinux.org - architecture, linux et infographie

découvrir, utiliser le système gnu/linux et les logiciels libres, par la pratique










ARCHITECTURE


LINUX


TECHNIQUES


MATERIEL


DIVERS